Conseils

video
Bernard Prats-Desclaux, Trader pour compte propre et auteur du livre « Stratégies de marchés » présente les valeurs qui ...
article-image
play
2019/02/1209:06
Market Movers : HERMES : Valeur phare de l'indice
Bernard Prats-Desclaux, Trader pour compte propre et auteur du livre « Stratégies de marchés » présente les valeurs qui se distinguent à la hausse et à la baisse ce matin à la Bourse de Paris.

Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr
article-image
play
2019/02/1209:05
Market Movers : PUBLICIS : Achat long terme
Bernard Prats-Desclaux, Trader pour compte propre et auteur du livre « Stratégies de marchés » présente les valeurs qui se distinguent à la hausse et à la baisse ce matin à la Bourse de Paris.

Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr
article-image
play
2019/02/1209:00
CAC à l'ouverture : « Résistance en vue à 5060 points »
Christophe Douane, co-fondateur de Yoodoo.fr, une fintech innovante dans la gestion de patrimoine, commente l'ouverture de la Bourse de Paris en nette hausse dans le sillage de Tokyo. Il reste prudent à très court terme sur l'indice parisien en vue de de la résistance à 5060 points. Il faudrait selon lui clôturer au-dessus de 5070-5080 points pour que le canal haussier se maintienne à moyen terme.

Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr
article-image
play
2019/02/1208:45
Actualités du mardi 12 février 2019, par Anne-Laure Julien
- Coup de frein à la croissance économique britannique A moins de deux mois du Brexit, le Royaume-Uni a publié hier sa croissance économique. Son économie est à son plus bas niveau depuis six ans. Alors que son PIB a progressé de 1,7% en 2017, il a seulement progressé de 1,4% l'année dernière. Cela devrait se poursuivre tout l'hiver sans s'améliorer notamment avec la sortie de l'Union Européenne en mars. C'est pourquoi la Banque d'Angleterre prévoit que la croissance devrait baisser encore jusqu'à 1,2%. Depuis la crise financière de 2008, cela constituerait l'évolution la plus faible enregistrée au Royaume-Uni.   - Les enchères montent pour la Bourse d'Oslo La plate-forme boursière commune aux places de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Dublin : Euronext, convoite la bourse d'Oslo. Celle-ci est cependant également convoitée par le Nasdaq, bourse américaine. Euronext a récemment surenchéri sur son offre initiale proposant maintenant 675 millions d'euros ce qui est 4% plus cher que la plate-forme américaine. La direction de la bourse d'Oslo et ses deux principaux actionnaires préfèrent se rapprocher du Nasdaq. Un rapprochement avec la deuxième place financière au monde est, il est vrai, tentant pour les émetteurs, comme pour investisseurs. La situation est donc toujours bloquée avec 35% du capital de la Bourse d'Oslo derrière l'offre du Nasdaq et 50% favorable à celle d'Euronext. Reste à connaître la préférence des autorités norvégiennes dont l'aval est indispensable   - Morgan Stanley à l'assaut des patrons de start-up La société canadienne « Solium Capital », spécialisée dans la gestion des rémunérations des dirigeants de start-up, a été racheté par la banque d'affaires américaine à 900 millions d'euros. Solium Capital compte un million de patrons dont ceux de Instacart (livraison des courses), Shopify (commerce en ligne) et Stripe (paiement en ligne). C'est la plus grosse acquisition réalisée depuis 2008. Morgan Stanley pourra ainsi doubler son porte-feuille de gestion de fortune. De grandes manoeuvres sont attendues depuis l'assouplissement de la réglementation pour l'administration Donald Trump. Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr
article-image
play
2019/02/1109:07
Market Movers : CARREFOUR : Par extension on peut viser la valeur au rachat à 18,30€
Dorian Abadie, formateur en analyse technique présente les valeurs qui se distinguent à la hausse et à la baisse ce matin à la Bourse de Paris.

Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr
article-image
play
2019/02/1109:06
Market Movers : HERMES : Depuis 4 séances consécutives, le canal ascendant se précise
Dorian Abadie, formateur en analyse technique présente les valeurs qui se distinguent à la hausse et à la baisse ce matin à la Bourse de Paris.

Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr
article-image
play
2019/02/1109:05
Market Movers : VINCI: On continue d'évoluer sur une tendance de fond haussière
Dorian Abadie, formateur en analyse technique présente les valeurs qui se distinguent à la hausse et à la baisse ce matin à la Bourse de Paris.

Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr
article-image
play
2019/02/1109:00
CAC à l'ouverture : « Le CAC agit essentiellement avec des contre-pieds »
Bernard Prats-Desclaux trader pour compte propre et auteur du livre « Stratégies de marchés » commente l'ouverture de la Bourse de Paris. Légère hausse ce matin, après une semaine compliquée. Pour ce début de semaine rester prudent, être très précis. La zone de support devrait à nouveau aiguiser l'appétit des vendeurs. Le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine ne devrait pas impacter le CAC 40.

Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr
article-image
play
2019/02/1108:50
Actualités du lundi 11 février 2019, par David Khalifa
  -TENTATIVE D'UN ACCORD COMMERCIAL ENTRE LA CHINE ET LES ETATS-UNIS Cette semaine, des négociateurs chinois et américains se retrouveront à Pékin afin de trouver un compromis à un accord commercial avant le 1er mars. Après plus d'un an de conflit, Washington semble ouvert aux propositions chinoises. Cependant, un échec de cet accord aggraverait la guerre des taxes douanières qui menace à la fois l'économie des deux pays, mais aussi la croissance du monde. -BRUNO LE MAIRE PRÉSAGE "BEAUCOUP DE CHANGEMENTS" Lors du sommet annuel sur la gouvernance mondiale à Dubaï, le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire annonce vouloir être une puissance politique forte. Un budget sera consacré à la zone Euro ainsi qu'à une union bancaire. Il promet des changements en affirmant que certaines règles communautaires étaient « dépassées ». Dans ce sommet réunissant décideurs politiques et économiques de la planète, Bruno Le Maire évoque également une « taxe numérique », « honnête et efficace » dans l'intérêt du monde. - RENCONTRE DE L'UNION EUROPEENNE ET DE LA GRANDE BRETAGNE POUR NEGOCIER DES ACCORDS SUR LE BREXIT Alors que le Brexit est pour le moment programmé au 29 mars prochain, le Royaume-Uni est en « zone d'urgence ». Une sortie sans accord avec l'Union Européenne est risquée. Alors, Michel Barnier, négociateur de l'Union Européenne, rencontrera lundi le ministre britannique du Brexit : Stephen Barclay. Theresa May se chargera d'annoncer mercredi prochain aux députés de la Chambre des communes de l'Etat, ses renégociations. Un nouveau vote sur des amendements sera effectué le lendemain. Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr
article-image
play
2019/02/0809:00
CAC à l'ouverture : « Un peu d'accalmie permettra au CAC de consolider »
Rodolphe Vialles, fondateur d'ABC Bourse, nous promet une journée avec des volumes d'échanges plutôt faibles. On devrait tourner autour des 5000 points, seuil plus psychologique que technique. Une journée sans grands indicateurs ou publications de résultats attendus.

Copyright (c) 2019 www.TVFinance.fr